Les thérapies
Il existe une multitude de thérapies. L'objectif des prises en charge est de tenter de répondre à une demande de changement et de mieux-être. Le psychologue, après évaluation de la situation doit informer la personne qui consulte des possibilités d'interventions mais également de ses limites, si la situation l'impose et réorienter. 
 
Les descriptions sur ce site ne sont données qu'à titre informatif. Seule la rencontre avec un professionnel pourra vous aider dans une démarche psychothérapeutique.
Les Thérapies Intégratives

Les thérapies intégratives sont basées sur l'idée d'une pratique éclectique par le psychologue.

 

En partant du postulat qu'aucune approche n'est suffisamment complète pour répondre à la dynamique bio-psycho-sociale qui sous tend  l'être humain, il s'agit d'associer des techniques et des méthodes issues de plusieurs thérapies  afin de potentialiser au mieux les possibilités de changement.

Les Thérapies Cognitives et Comportementales

Les thérapies cognitives et comportementales  se répandent de plus en plus dans le domaine de la psychologie.

 

Elles proposent de travailler de façon concrète, par des exercices, sur les schémas de pensées dysfonctionnelles et les comportements problèmes. Elles agissent également sur les émotions.

 

Les Thérapies de Couple

Les thérapies de couple demandent l'accord des deux partenaires et de les recevoir tous les deux en cabinet.

 

Que ce soit pour des difficultés de communication, une difficulté ponctuelle, une perte de confiance, une aide à la séparation également, l'idée est d'arriver à comprendre les dynamiques en jeu entre les deux partenaires. Des jeux de rôle et des exercices peuvent être proposés selon les raisons de consultation. 

Les Thérapies Familiales

Les thérapies familiales peuvent concerner un enfant, adolescent et ses parents mais aussi la fratrie ou même des membres plus éloignés. 

 

Elles demandent également l'accord de tous les membres qui y participent afin de pouvoir comprendre au mieux le fonctionnement du système familial et l'émergence des difficultés d'un ou plusieurs membres dans ce système.

Les Thérapies d'Inspiration Analytiques

Les thérapies d'inspiration analytiques se centrent sur des éléments et l'analyse appartenant à l'histoire personnelle, pouvant remonter à l'enfance.

 

En interaction et échanges verbales avec le psychologue, l'idée est d'arriver à mettre en lien des dynamiques antérieures avec celles existantes dans le temps présent. 

Les Thérapies de Soutien

Les thérapies de soutien ont pour objectif d'accompagner une personne vivant un moment difficile. Parfois l'entourage ne peut pas, pour diverses raisons, jouer ce rôle et le psychologue devient transitoirement celui qui va  soutenir.

 

Cela peut être lors de l'annonce d'une maladie, d'une perte d'emploi, d'une rupture sentimentale, de la perte d'un proche par exemple.

La Rémediation Cognitive

La rémédiation cognitive est un procédé utilisé pour les personnes qui ont ou se plaignent de troubles cognitifs. Elle peut être employée lors d'une dépression avec plainte de mémoire par exemple.

 

En agissant  sur les fonctions cognitives, on agit de façon indirecte sur les symptômes cliniques et le réhaussement de l'estime de soi.

 
 Et les traitements médicamenteux ?

 

Entreprendre une psychothérapie ne s'oppose pas au recours aux médicaments. Ce recours n'est bien sûr pas automatique.

 

Dans certains cas, lorsque les émotions, les comportements sont trop ancrés, trop intenses et viennent bloquer le processus de changement en thérapie, discuter du recours aux médicaments peut être envisagé. Cela ne signifie pas un arrêt de la prise en charge thérapeutique avec le psychologue.

 

L'objectif est d'utiliser ce recours afin d'aider la personne qui consulte à faire diminuer l'intensité de ses émotions, réduire certains comportements problèmes...afin qu'elle puisse se sentir agir dessus de façon plus efficace. 

 

Le psychologue travaille alors en binome avec un psychiatre, qui est le plus formé pour prescrire le traitement adéquate.

 

Prendre un antidépresseur ou un anxiolytique peut faire peur, expliquant la réticence de certaines personnes à envisager cette démarche. Certaines personnes ont peur de ne plus être maitres de leur pensée, de leur corps, de ne plus être elles-mêmes. Les raisons de cette peur peuvent être multiples: représentations érronnées des effets du médicament, crainte de la dépendance, prescription antérieure mal vécue, errance médicamenteuse, exemple d'un proche...

 

Etre suivi régulièrement avec un psychiatre de confiance, qui prend le temps d'expliquer et d'entendre ces peurs est alors important.

 

Le rapport au médicament doit être abordé avec un psychiatre, qui aborde le fonctionnement du médicament. Le psychologue doit pouvoir prendre en compte cette dynamique dans la prise en charge. Le binome psychothérapie-médicament est efficace à partir du moment où la personne qui consulte se sent suffisamment en confiance, rassurée, écoutée et comprend en quoi ce binôme peut lui être bénéfique.

Natacha Box
Psychologue , psychothérapeute
Enfants, adolescents, adultes
SKYPE: cspppparis
Mail: csppparis@gmail.com